LeroyGrannis_Cover

Leroy Grannis, photographe de la « vintage wave »

S’il existe des grands noms dans la photographie du surf moderne, il y en a un qu’il faut retenir. Considéré comme le premier grand photographe dans ce domaine, Leroy Grannis a fait découvrir au grand public des clichés absolument somptueux. Ca n’est pas par hasard que lui est venue une passion pour ce sport, où les hommes se prennent, durant quelques secondes, pour « Jésus Christ, notre Seigneur ».

He is the godfather of surf photography. (New York Times)

Il naît en 1917, sur la côte Ouest des États-Unis, à Hermosa Beach en Californie. Autant vous dire qu’il a pu jouir des plus belles vagues, qui à l’époque attiraient déjà énormément de surfers. Considéré comme un précurseur de ce sport venu tout droit d’Hawaii, il est plus souvent, avec ses deux amis, Lewis Swarts et John Ball, dans le creux de la vague que derrière l’objectif. Au début de la seconde guerre mondiale, la plus part des jeunes californiens sont appelés pour servir leur pays, y compris Leroy. Le surf californien s’éteint alors durant quelques années.

Au retour de la guerre, Leroy trouve un emploi chez Pacific Bell, opérateur téléphonique Californien, et consacre l’intégralité de son temps à sa vie professionnelle, sa femme, et ses quatre enfants. Mais en 1959, on lui diagnostique un ulcère lié au stress et son médecin lui conseil de ce diriger vers une profession plus « reposante ». C’est exactement à ce moment que le déclic eu lieu, grâce à sa passion en temps qu’amateur pour la photographie, son amour pour le surf et le fait d’habiter à deux rues des plus belles vagues des Etats-Unis. Tous les éléments étaient réunis pour commencer sa carrière. Le résultat, un photographe dont nous avons tous, même sans le savoir, croisé un cliché et une fresque de l’émergence du surf dans la société des années 60 et 70.

À travers cet article nous rendons donc hommage à l’homme qu’il était et nous vous incitons à vous procurer  le plus rapidement possible « Leroy Grannis : Surf Photography of the 1960’s and 1970’s » de Steve Barilotti. Un ouvrage qui met en avant les plus beaux clichés d’époque du grand Monsieur qu’était Leroy.