Wrenchmonkees_Cover

Créativité danoise : The Wrenchmonkees

Copenhague est une ville de design. Il n’est donc pas anormal de trouver dans cette capitale un nid d’où sortent parmis les plus belles oeuvres motocycliques de ces dernières années. The Wrenchmonkees est un atelier crée en 2006 par trois amis passionnés. Ils ont grandi sous la chaleur des cultures moto et urbaine, et canalisent leur créativité dans la construction de motocyclettes de haute qualité.

it’s just a creative process of doing it over and over and over again…

Comme leurs confrères de Blitz, ils se revendiquent avant tout comme des artistes. Certains voudraient leur coller l’étiquette d’avides commerçants mercantilistes. Pourtant, si les Wrench ont rapidement acquis une notoriété internationale, ils sont confrontés à la réalité de l’entreprenariat, particulièrement difficile au Danemark. Leur histoire projette – comme celle de beaucoup d’autres artisants – la difficulté d’accorder stabilité financière et vie passionnée.

Cette démarche donne la priorité à la liberté de création, et laisse un minimum de place aux volontés particulières des clients.

 The client has to also realise we want an artistic freedom to do what we think is the best within the budget the client had and within wrenchmonkees taste…

Les bases utilisées sont diverses, passant de la Triumph T100 à la Honda CX 500, faisant un crochet par la XT 500 de Yamaha et la Kawazaki Z 750. Le style Wrench est sombre, et dépouillé. Très soigné et léché. On peut sentir dans les veines de Per Nielsen et Nicholas Bech (principaux acteurs de l’atelier) l’influence nordiste du design épuré, et plein de goût.

Il est coutume de dire qu’un classique naît avec le temps. Ici, preuve est faite que le laps nécessaire peut être très court.

Leur portrait dans une vidéo réalisée en collaboration avec Levi’s :