Photoskate_Cover

Les bases de la photo de skate

Il y a deux choses qui comptent dans une photo de skate : le niveau du skater entre en jeu évidemment, mais il est encore beaucoup plus important de savoir composer sa photo ! C’est précisément ce qui fait la différence entre un bon et un mauvais photographe.

En tant que photographe amateur, je ne suis absolument pas qualifié pour donner ce genre de conseil, mais heureusement pour nous, la chaine Ride Channel a lancé une série de vidéos pratiques baptisée « In Focus » destinées à apprendre les points indispensables. Dans la première, c’est Michael Burnett, photographe reconnu de Trasher Magazine qui nous explique justement quelques bases pour sublimer vos clichés skateboardistiques. Deux choix s’offrent à vous : regarder la vidéo qui suit en Anglais, ou lire le petit résumé qu’on vous a concocté juste après. Ou même les deux.

Si vous composez bien, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’accessoires tels que des flashes ou des objectifs spéciaux pour faire une belle photo.

Premier point : Le contexte. Il est primordial de montrer toute la scène, du décollage à la réception, en incluant l’obstacle entre les deux bien sûr. La personne qui regarde la photo doit pouvoir raconter la scène à la manière d’une vidéo : « Il est parti de là, il a lancé son trick ici qu’il a replaqué 3 mètres plus loin ».

Ensuite, il faut idéalement isoler le skater de l’arrière plan. Ceci n’est possible que si ce dernier est uniforme. Le ciel est le meilleur arrière plan pour faire ça mais il parait évident que ce n’est pas adapté à tous les cas de figure, comme la photo en intérieur par exemple. Un mur uni peut donc aussi suffire.

Essayer d’optimiser les formes géométriques prononcées peut aussi considérablement améliorer le rendu d’une action. Les lignes, la courbe d’un bol, l’angle d’un ledge etc. Tout cela offre de nouvelles perspectives et il vaut mieux prendre une photo en plongée quitte à « aplatir » un peu la scène tout en ayant de jolies lignes sur votre cliché, plutôt que de se mettre à la hauteur de la scène et de déclencher devant un arrière plan un peu trop brouillon.

Le dernier point, à l’opposé : « Get low » ! Certaines situations ont besoin d’un cadrage spécial et il ne faut pas hésiter à s’allonger au fond d’une piscine pour prendre l’énorme backside air du pote qui passe au dessus de toi. Cette technique est facile à mettre en place et même si elle peut s’avérer ridicule, elle l’est beaucoup moins quand on regarde les photos qui en résultent.

Il est intéressant de remarquer que les conseils qui sont donnés sont valables pour la photographie d’action en général ! Pourquoi ne pas mettre tout ça en application pour le concours photo organisé par Bordeaux Cité Skate du 2 au 9 avril ?

PS : J’ai moi-même beaucoup appris avec cette vidéo, et je compte bien mettre tout ça à profit pour les prochaines photos skate de mon portfolio.